AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Walking in the street [libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Nancy Tarmicova
You can watch me, but please, don't touch me
avatar

Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 27/03/2008

# AS I AM
WE HAVE FRIENDS:

MessageSujet: Walking in the street [libre]   Mer 9 Avr - 17:10

    Il devait être 21h. La soirée était déjà bien entammée. Dans les rues, il faisait sombre, malgré le fin rayon lumineux que procuraient les révèrbères. Le ciel n'était pas clément, mais plutôt parsemé de gros nuages laissant présager une avesre passagère ou même une longue averse. Il faisait déjà très humide, en effet, il avait plus toute la journée. Parfois, les rayons du soleil avaient réussis à traverser les gros nuages gris foncés. La journée avait été tout aussi sombre que la soirée qui commençait. On pouvait à peine arriver à distinguer l'une de l'autre. Tout semblait triste ici, à Inside. Pourtant, c'était une journée comme les autres. Preille et semblable aux autres, autant pas sa mélancolie des beaux jours que par sa sobriété. Nous n'étions pas à Majorque, une ville ou il faisait beau et chaud totue l'année, ou tout le monde se parlait sans soucis, sans avoir peur de savoir si oui on non il pouvait s'adressé à telle ou telle personne. En effet, Majorque, la cité balnéaire ou, Nancy avait passé son enfance et son adolescence, ne ressemblait en rien à Inside. Plus chaleureuse et plus accueillante, la ville était bien mieux renommée que celle dans laquelle la jeune femme vivait actuellement.

    Nancy s'était aventurée dans les rues de son quartier. Son quartier qui n'était pas vraiment le sien en fait. premièrement parce qu'il était pratiquemment sous le contrôle de quelques femmes, très différentes de Nancy. Oui, elles, elles étaient sures d'elle et audacieuse, contrairement à la douce Nancy, qui, trop gentille, avait fini par être en quelque sorte maltraitée. Comment oublier ce fameux soir, ou ce petit groupe de mecs s'en étaient pris à elle. Elle n'avait pourtant rien fait de mal pour mériter cela. nancy ne s'occupait pas de ce qui ne la regardait pas, elle ne se mêlait que de ses propres affaires, elle ne cherchait pas les ennuis. Malheureusement pour elle, c'était souvent les personnes les plus gentilles et respectueuses qui subissaient la violence de celles qui était plus violentes. Parfois cependant, il lui arrivait de ne pas regretter ce qui s'était passé. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'un jeune homme était venu l'aider. Un jeune homme dont elle n'oublierait jamais le visage. Elle ne connaissait pas son nom mais elle espérait qu'un jour il franchirait la porte de l'endroit ou elle travaillait. Le revoir ne pourrait lui faire que du bien.

    Pour en revenir au quartier, Nancy s'y sentait comme chez elle mais il lui arrivait souvent de regretter l'Espagne, son pays natal. Ce qu'elle regrettait de là-bas, c'était avant tout son père mais aussi tous ses amis. Et puis, elle resterait toujour sun peu mélancolique en ce qui conernait son pays. Pourtant, elle avait décidé de rester à Inside. Après tout, son métier, quelque peu ingrat certes, lui plaîsait quand même beaucoup et puis, elle avait établit son chez-soi ici. Elle avait ses petites habitudes, elle s'était fait de nouveaux amis. Elle se plaisait ici, même si elle ne se sentait jamais en sécurité. Ca ne l'avait pas empêchée de s'aventurer dans ces sombres ruelles. Au tournant de l'une d'elle, elle crut percevoir quelqu'un, quelque chose. Nancy retint son souffle, subitement paniquée. Elle n'osait ni s'approcher ni fuir. La jeune femme observait la silouhette qui se déplaçait vers elle. Elle comprit alors que cette chose qu'elle avait prise pour une menace, n'était autre qu'un pauvre chat. La belle brune s'accroupit et tendant ses mains, elle laissa venir à elle le félin. Nancy aimait les animaux et jamais elle ne pourrait leur faire du mal. Elle se contenta de le caresser puis elle reprit sa route, sans trop savoir ou elle allait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Wilson

avatar

Nombre de messages : 37
Localisation : Ou tu ne m'attend pas !
Date d'inscription : 25/03/2008

# AS I AM
WE HAVE FRIENDS:

MessageSujet: Re: Walking in the street [libre]   Sam 12 Avr - 14:42

Le patron du Junk avait donné sa soirée a Ryan, enfin "donné", en faite, ill avait pas mal insisté pour l'avoir mais bon, le principale là dedans, c'est que finalement, le patron avait accepté qu'il ne vienne pas travailler ce soir comme barman de 20h30 jusqu'au bout de la nuit ! Le jeune homme ne rechignait jamais a allé travailler, après tout, c'était son quotidien et même s'il n'était peut etre pas vraiment reluisant par rapport a celui de grands acteurs de cinéma ou celui de médecin réputé dans tout l'Etat, ce quotidien lui plaisait assez, il lui donnait l'impression d'être en sécurité, dans une sorte de vie juste assez confortable pour lui qui n'était ni trop pesante, ni trop attractive. Tout ce qui lui fallait pour pas s'ennuyer et pour pas courrir sans cesse !
C'est vrai cependant que même s'il aimait assez etre au contact des gens en travaillant derriere le bar, il appréciait aussi pas mal d'avoir de temps en temps une soirée de libre pour faire ce qu'il souhaitait, aller ou il voulait sans garder un oeil sur sa montre pour être sur de ne pas trop arrivé a la bourre, la ponctualité, c'est vrai qu'il était rarement en retard malgré ce que certain disait, a un quart d'heure près, il était a l'heure ^^

Les mains dans les poches, il avait donc quitté l'appartement a l'heure a laquelle il partait normalement travailler mais au lieu de predre a droite en sortant, il tourna sur la gauche et tourna un petit moment en regardant de tout les côté avant d'arrivé en pleine centre de la Vieille Ville. Comme chaque soir, des prostituées occupaient leur habituelles trotoires ou elles attendaient patiament les clients mais le jeune homme passa sa route pour continuer vers les ruelles toute latérales les une aux autres ou personne a la rue et délinquant faisait leur affaires.
A son arrivé ici il y a deux ans, c'est vrai que sa premiere idée avait été de partir en courrant dans un autre endroit mais bon, le Junk lui avait proposé un emploi et tout avait changé de sorte qu'il s'était finalement installé ici en colocation et y vivait depuis. Cela avait été dur de s'habitué a voir ça a chaque pas qu'il faisait mais avec le temps, il aurait trouvé ça beaucoup trop étrange de voir telle ou telle personne a tels endroits !

Parcourrant donc les rues de longs en larges tout en réfléchissant a pas mal de choses en même temps, Ryan ne remarqua même pas que l'heure avait filé a toute vitesse et que la nuit s'emparrait déjà de façon asez inquetante de chaque coin de la Vieille Ville. C'est en tournant, le tête dans les nuages, a l'angle d'un rue, qu'il rentra en collision avaec une personne. Le choc lui fit juste reculé d'un pas, vu sa carrure mais la jeuen femme n'eu pas cette chance et tomba en arriere. Une legere grimace sur le visage, Ryan lui tendit une main pour l'aider a se relever.


Désolé je vous avait pas vu, ça va ?

Une voiture passa alors non loin d'eux et c'est seulemtn grâce a la lueur des phares de celle-ci qu'il reconnu ce visage familier.

Nancy ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nancy Tarmicova
You can watch me, but please, don't touch me
avatar

Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 27/03/2008

# AS I AM
WE HAVE FRIENDS:

MessageSujet: Re: Walking in the street [libre]   Dim 20 Avr - 18:20

    Nancy continuait à marcher dans les rues et ruelles, sans prêter attention au monde qui l'entouriat. Elle était semblable à un voaygeur perdu errant dans les rues à la recherchee de quelqu'un, quelque chose qui lui redonnerait l'espoir. L'espoir de continuer à avancer, de continuer tout simplement. Les pensées de la jeune femme étaient encombrées. S'en aller c'était une des choses dont elle avait le plus envie en ce moment. Sa vie ici n'était rien comparée à ce qu'elle avait vécu en Espagne. D'ordinaire joyeuse et optimiste, Nancy s'était refermée sur elle-même depuis qu'elle avait été attaquée et, depuis, elle avait énormément de mal à se rapprocher des autres. Même avec ses plus proches amis elle ne se sentait pas à l'aise. Elle était persuadée qu'on l'espionnait, qu'on regardait ou elle allait, partout, toujours. Après tout, elle ne pouvait faire confiance à personne ici. Ce n'était pas comme si elle était comme ces autres filles, très respectées, qui font la loi dans la ville et qui sont mêmes craintes par les flics. Nancy aurait aimé leur ressembler. Ne pas être aussi naïve et gentille. Elle aurait préféré avoir plus d'autorité, être plus sure d'elle. Mais elle ne l'avait jamais été. Pas le genre non plus à être complexée, non, c'était simplement qu'elle n'aimait pas se mettre en valeur et il lui arrivait souvent de se mettre en retrait par rapport aux autres.

    Continuer à avancer et ne pas reculer. Elle savait qu'elle devait aller de l'avant et elle se forçait de ne pas ressasser tous ces souvenirs horribles. Nancy avait besoin de récomfort. Elle avait besoin de soutien pour se sentir bien dans la vie. hors, en ce moment, on ne pouvait pas dire qu'elle était très soutenue par ses connaissances. Dans ce monde ou elle vivait désormais, c'était chacun pour soit. L'entraide, ils avaient visiblement du mal à comrpendre ce que c'était. Nancy baissa sa tête et regarda le sol, en marchant toujours, les mains dans les poches. Soudain, elle percuta quelqu'un et elle tomba par-terre à cause du choc. Petite et fine, elle n'avait pas pu rester debout sur ses jambes. Nancy, paniqua un instant, elle n'osait même pas regarder cette personne dans laquelle elle avait foncé. Lorsqu'elle entendit une voix familière et vit une main se tendre vers elle, elle releva la tête. Un grand sourire se dessina sur son visage contracté lorsqu'elle reconnut Ryan, malgré l'obscurité. Elle saisit sa main et se releva. Puis, toute souriante, elle lui répondit:


    " Oui c'est bien ! T'inquiète, ça va ... Je ne me doutait pas que tu étais aussi puissant que ça. "

    Ajouta-t-elle en riant légèrement. Tout à coup, elle se sentait un peu mieux. En plus, le fait de se dire qu'elle n'était pas la seule à errer dans la rue à cette heure tardive la rassurait beaucoup.

    " Je suis contente que se soit toi, un instant j'ai cru ... que j'avais foncé dans un psychopathe. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Wilson

avatar

Nombre de messages : 37
Localisation : Ou tu ne m'attend pas !
Date d'inscription : 25/03/2008

# AS I AM
WE HAVE FRIENDS:

MessageSujet: Re: Walking in the street [libre]   Mar 22 Avr - 18:54

« La Vieille Ville a le don de changer un Homme ».
Ce fut les tout premiers mots que Ryan entendit alors qu’il franchissait la « frontière » délimitant la ville il y avait deux ans ! Il s’en souvenait comme si c’était hier, le vieil homme qui lui avait dit ça était alorsassis sur le banc se trouvant devant sa maison, enfin, c’est ce qu’il avait supposé. En le voyant arrivé, il avait accosté Ryan pour savoir qui il était, ce qu’il faisait ici et ou il allait, un vrai interrogatoire auquel il c’était soumis sans vraiment comprendre pourquoi aujourd’hui. A la fin, le vieil qui mâchonnait sa pipe en bois lui avait sourit en ajoutant, « La Vieille Ville a le don de changer un Homme ».
Ryan n’avait jamais vraiment compris le sens exactes a ses mots mais ne les avaient aussi jamais oublier. En effet, il s’en souvenait autant que son numéro de portable ou que son adresse sans vraiment savoir pourquoi. Peut-être parce qu’il avait peur qu’il dise vrai et qu’il change vraiment … ?! C’est bizarre comme le changement effrayait beaucoup de monde, il en faisait partit !

Alors qu’il se baladait dans les rues de la Vieille Ville tout en réfléchissant, Ryan compris enfin le sens de ses paroles qu’ils n’avaient jamais oublié. Enfin, le sens il l’avait toujours compris, c’est cette vérité qu’il ne croyait pas et pourtant, il devait admettre, même s’il était résistant a cela, que la ville ou il vivait depuis deux ans l’avait belle et bien changé, ou était-ce son passé ? Il ne savait pas trop lequel justifiait le mieux ce qu’il était maintenant, aujourd’hui, peut être était-ce un peux des deux tout compte fais ….
Toujours est-il que c’est en réfléchissant qu’il se rendait compte que le vieil homme avait bel et bien dit juste. Avant Ryan était une personne de très sociable, toujours a vouloir faire la fête, profiter de ses amis et distribuant sa confiance a tout le monde Aujourd’hui, il était une autre personne et il se demandait encore si ses parents ou ses sœurs le reconnaîtrait s’ils le revoyaient, peut être que oui, peut être que non puisqu’il était devenu beaucoup plus réservé, timide, distant et était un peu plus raisonnable qu’avant. Il avait tellement « peur », c’était le mot qui convenait le mieux, de ce qu’il était avant, de ce qu’il avait fait et de refaire les mêmes erreurs que par le passé qu’il avait changé inconsciemment pour devenir ce qu’il était aujourd’hui.
C’était la première fois qu’il avait une telle prise de conscience et il ne savait pas encore s’il était content de ce qu’il était devenu ou au contraire déçu. Cela mettrait sans doute un peu de temps avant qu’il accepte le fait qu’il avait changé.

Ryan n’eu plus vraiment le temps de pensé a ça lorsqu’il bouscula une jeune femme qui se trouva n’être autre que Nancy qui bossait avec lui au Junk.
Le jeune homme, tout en l’aidant a se relever sourit a ses mots.


Oui je suis l’arrière arrière arrière arrière et re-arrière petit fils d’Hercule tu ne savais pas ?!

C’était bien la première fois qu’on lui disais ça et comme a son habitude, il n’avait put s’empêcher de sortir une connerie mais bon, elle le connaissait un peu pour savoir qu’il avait tendance a beaucoup en dire. C’est vrai qu’il avait toujours été comme ça, une chose que la Vieille Ville n’avait pas changée en lui …..
Il avait, comme beaucoup, eu vent de ce qui lui était arrivé et ne concevait pas vraiment qu’on puisse lui faire du mal, elle avait l’air tellement innocente c’est donc sans surprise qu’il écouta ses paroles admirant, dans un même temps, le courage qu’elle avait de se balader encore a cette heure-ci dans les rues ….. et seule.


Heureux de savoir que je n’ai pas l’air d’un psychopathe !

Il sourit une nouvelle fois à sa jolie collègue.

Tu te promène ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Walking in the street [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Walking in the street [libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La figuration libre française- Histoire de l'Art
» [HD2] Street view et bousolle
» [REQUETE][RESOLU] Mode Haut-parleur main-libre ou mode normal grâce au proximity sensor
» [recherche] kit main libre intra auriculaire htc desire
» ford 32 pick up street

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
INSIDE :: I N S I D E . C I T Y :: # RUES-
Sauter vers: